Notre équipe

PUBLICATIONS >
  • Bacc. Sc., maj. biologie/min. biochimie
    Université de Moncton, N-B, Canada

  • Palmarès du doyen 1993-94, '94-95 (1991-1995)

  • MSc. Microbiologie-Immunologie
    Université Laval, PQ, Canada (1995-1997)

  • PhD, Microbiologie-Immunologie
    Université Laval, PQ, Canada (1997-2001)

  • Post doctorat, Oncologie moléculaire
    Institut atlantique de recherche sur le cancer
    Moncton, N-B, Canada (2001-2003)

  • Post doctorat, ARN catalytique et systèmes suppresseurs
    Université de Sherbrooke, Québec, Canada (2003-2006)


Professeur associé :

Université de Sherbrooke
Département de chimie et biochimie
Faculté de Médecine
Fleurimont, PQ, Canada (2006-présent)

University of New Brunswick-Saint John
Department of biology
Saint-John, NB (2012-présent)


Professeur agrégé :

Université de Moncton
Département de chimie et biochimie
Faculté des Sciences
Moncton, N.-B., Canada (2006-présent)


Octrois et subventions:

  • G. A. Robichaud, Bridge funding: The elucidation of breast cancer signalling circuitry, Beatrice Hunter Cancer Research Institute, Nova Scotia, Février 2011, $25 000 (1 an)
  • G. A. Robichaud, RESEARCH ASSISTANTSHIP: Regulators of breast cancer metastasis, Research Assistantship Initiative, La fondation de l'innovation du Nouvau-Brunswick (FINB), February 2011, $10 000 (1 an)
  • G. A. Robichaud, Mapping the Pax-5 cancerous interactome in breast cancer cells, Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC-RPPNB), New Investigator Award, Sept. 2010, $300 000 (5 ans)


Intérêts en recherche

SIGNALISATION ET ACTIVATION CELLULAIRE

La signalisation cellulaire est un langage commun à de nombreuses thématiques : développement tissulaire, endocrinologie, immunologie, cancérologie, neurosciences...

Plus précisément, l’activation des cascades signalétiques intracellulaires permet à la cellule d’adapter un programme d’expression génique aux signaux et aux stress de l’environnement. Ce relais d’informations (transduction cellulaire) est assuré par des médiateurs signalétiques hautement spécialisés (récepteurs membranaires, protéines kinases, protéines phosphatases, facteurs transcriptionnels, micro ARN) qui activent l’expression des gènes de façon spécifique.

L’analyse des cascades de signalisation nous aide à comprendre des processus fondamentaux comme la prolifération, la différenciation et la mort cellulaire. Ces études contribuent également de façon importante à élucider les bases moléculaires de nombreuses pathologies et à identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Notre laboratoire s’intéresse aux voies de signalisation responsables du développement et du maintien de différents types de cancers.


RÔLES DES ONCOGÈNES DANS LE DÉVELOPMENT, LE MAINTIENT ET LA PROGRESSION DE LA CELLULE TUMORALE

Un de nos principaux axes de recherche est d’étudier le rôle de certains gènes (oncogènes) et leurs cascades signalétique dans les phénomènes d’oncogenèses (processus de transformation tumorale) chez les cellules lymphocytaire (lymphomes) et les cellules épithéliales mammaires (cancer de sein) humaines.

Un exemple de nos projets est nos études portant sur le facteur transcriptionnel Pax-5. Ce dernier est un membre de la famille Pax qui régulent habituellement le développement de tissus et organes hautement spécialisés.

Pax-5, lui, est un élément essentiel au développement des lymphocytes B. Puisque l’expression de Pax-5 joue un rôle primordial dans les processus biologiques des cellules B, une dérégulation de son expression favorise des cascades d’oncogenèses qui mène à une transformation de la cellule normale vers une cellule tumorale.

Des études récentes de notre laboratoire ont démontré que le gène Pax-5 humain est également capable de générer plusieurs isoformes (variants) de la protéine via des mécanismes d’épissage alternatif pendant la transcription. De plus, nous avons remarqué que certains types de lymphomes à cellules B expriment des profiles particuliers et spécifique des différents isoformes du gène Pax-5. L’étude fonctionnelle d’un isoforme spécifique de Pax-5 s’est donc avérée difficile car, la cellule B exprime différents isoformes simultanément. Nous avons donc développé des systèmes suppresseurs de gène basés sur les ribozymes catalytiques et les ARN interférants afin d’atténuer l’expression des différents isoformes de Pax-5 de façon spécifique dans la cellule humaine. Grâce à ces ciseaux moléculaires puissants, nous sommes maintenant capables d’élucider les rôles spécifiques ainsi que l’importance des différents variants de la protéine Pax-5 dans les processus biologiques et tumoraux des cellules humaines.

Twitter

Articles archivées

btn campain FR
Institut atlantique de recherche sur le cancer
Pavillon Hôtel-Dieu
35, rue Providence
Moncton, NB E1C 8X3 Canada

info@canceratl.ca
Tel.: 506-862-7512
Fax.: 506-862-7571
Annual Report 2017 Cover
Notre rapport annuel
Téléchargez le pdf bullet blanc

L’Institut atlantique de recherche sur le cancer

(IARC) est un organisme à but non lucratif établi depuis 1998 et situé au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton. Disposant d’installations ultramodernes, l’IARC est devenu un véritable centre d’excellence en recherche sur cancer.

Nos partenaires

logo excipio logo chudumont logo soricimedlogo neplogo ccslogo umonctonlogo unblogo vitalitelogo conceptiaSRC logoNBHRF logoMerck Logo.svg